EUR / CDF
2 380,44
0.24%
(-5.63)
USD / CDF
1 981,83
0.03%
(+0.53)
CAD / CDF
1 568,71
0.88%
(-13.82)
CHF / CDF
2 157,12
0.38%
(-8.1)
GBP / CDF
2 755,90
0.34%
(-9.42)
ZAR / CDF
138,91
0.08%
(+0.11)
XAF / CDF
3,63
0.24%
(-0.01)
XOF / CDF
3,63
0.24%
(-0.01)

L’épidémie d’Ebola : 53 milliards USD de dépense pour les économies Ouest Africaine en 2014 !

17

Selon un rapport publié dans la revue Journal of Infectious Diseases, en 2014, l’épidémie d’Ebola a coûté environ 53 milliards $ aux économies de la région ouest-africaine car elle a touché plusieurs pays de cette région, C’est ce que l’agence de presse Reuters a révélé le jeudi 25 octobre 2018.

L’étude qui combine à la fois, les impacts économique et social de l’épidémie, a indiqué que le coût global de la flambée d’Ebola en 2014, est le plus important, devant l’épidémie du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) qui a coûté environ 40 milliards $ en 2003, et l’éclosion du virus Zika dans les Amériques en 2015-2016 (20 milliards $).

En effet, cette épidémie a causé la mort de plus de 11 300 personnes principalement en Sierra Leone, en Guinée et au Liberia. Il faut noter que les pertes économiques dues à la maladie étaient  estimées à 2,8 milliards $ en 2016 par la Banque mondiale, contre une prévision de 32,6 milliards $ annoncée en octobre 2014.

Les auteurs du nouveau rapport ont pris en compte l’impact sur les travailleurs de la santé, les conditions dans lesquels vivent les 17 000  survivants de l’épidémie ainsi que le coût de leur traitement, le contrôle des infections, le dépistage et le déploiement du personnel au-delà de l’Afrique de l’Ouest.  En outre, ils estiment qu’à cela s’ajoute le coût des décès causés par d’autres maladies (paludisme, VIH/SIDA, rougeole), dont le traitement est délaissé, ajoutant près de 18,8 milliards $ à la facture totale.

Il sied de noter que, les coûts économiques liés à l’épidémie de 2014 se sont élevés à 14 milliards $, tandis que les pertes humaines sont estimées à un coût beaucoup plus élevé.

Par ailleurs, ce nouveau rapport a souligné l’urgence de la mise en œuvre d’une réponse rapide des pays par rapport à la nouvelle épidémie d’Ebola qui s’est déclenchée à l’est de la RDC depuis août 2018. Car, celle-ci pourrait se transformer en une véritable catastrophe humanitaire.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.