EUR / CDF
2 380,44
0.24%
(-5.63)
USD / CDF
1 981,83
0.03%
(+0.53)
CAD / CDF
1 568,71
0.88%
(-13.82)
CHF / CDF
2 157,12
0.38%
(-8.1)
GBP / CDF
2 755,90
0.34%
(-9.42)
ZAR / CDF
138,91
0.08%
(+0.11)
XAF / CDF
3,63
0.24%
(-0.01)
XOF / CDF
3,63
0.24%
(-0.01)

Stop aux fake news: la table ronde de Kinshasa prend la question au sérieux

111

Avec  la monté en puissance  des nouvelles technologies de l’information et de la communication, de plus en plus des gens recourent à l’internet pour s’informer  au-delà des médias traditionnels à savoir: la radio, la télé et les journaux. Le Web est devenu une principale source d’information pour bon nombre de personnes. Nonobstant,  toutes les infos provenant de l’internet ne sont pas toujours vraies. L’évidence est que, depuis un certain temps, Il s’est développé un phénomène nouveau de la propagande des fausses
nouvelles communément appelées ‘’fake news’’.

Stopper la diffusion des nouvelles entachées d’erreurs  sur internet, c’est en fait au centre de la table ronde organisée à Kinshasa ce 03 juillet 2018 par l’Association des médias en ligne de la RDC (MILRDC), en collaboration avec les organisations professionnelles du secteur des médias. Cette activé est placée sous le thème: « Fakenews, enjeux, défis et engagement des acteurs».

En effet, beaucoup d’internautes sont unanimes d’être tombés  une ou plusieurs fois  sur des publications apparemment vraies, mais qui se sont révélées fausses par la suite. ll n’est pas  non plus rare, de constater que les utilisateurs du Web partagent certaines informations sur les réseaux  sociaux, avant de s’en rendre compte plus tard que
celles-ci  étaient  factices.

L’activité des fausses informations en ligne devient de plus en plus intense au fil des années, ce qui amène une certaine catégorie de citoyens, à se méfier et considérer  tout ce qui provient de l’internet comme du mensonge pur et simple.

Puisque le problème est réel, en plus de l’état des lieux du phénomène Fake news dans les médias et sur tous les autres supports,  une synergie médiatique est envisagée, en vue de contrer ce phénomène.

En cette période du processus électoral amorcé en RDC, c’est souvent le moment choisi par les diffuseurs de fake-news pour se livrer à leur salle besogne. Conscients de leur rôle, tous  les acteurs du secteur de l’information en ligne ou pas, s’engagent à éclairer l’opinion publique en donnant des informations utiles à la connaissance et au
débat démocratique. C’est une manière pour distinguer le vrai du faux. Les internautes ont à leur tour, l’obligation et la responsabilité d’ouvrir l’œil et le bon, en vue de se mettre à l’abri des informations apocryphes sur la toile.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.