EUR / CDF
1 877,14
0.12%
(-2.23)
USD / CDF
1 666,00
0.06%
(+1)
CAD / CDF
1 278,59
0.24%
(+3.04)
CHF / CDF
1 693,93
0.12%
(+2.01)
GBP / CDF
2 088,58
0.23%
(-4.71)
ZAR / CDF
119,90
0.51%
(+0.62)
XAF / CDF
2,86
0.12%
(-0)
XOF / CDF
2,86
0.12%
(-0)

3e conférence minière de la RDC à Kolwezi: le cobalt un enjeu majeur

43

Dans quelques heures, démarre dans la province du Lualaba à Kolwezi, la conférence minière de la RDC. Cette troisième édition du genre après celles de  Lubumbashi et de Goma, va particulièrement se pencher sur l’un de minerais très stratégique pour le pays.  En effet, une session spéciale sera  consacrée au cobalt et  certains autres minerais dont l’enjeu est de taille.

«  La RDC face aux enjeux économiques, géo-politiques et géo-stratégiques du cobalt et des autres minerais stratégiques: défis, opportunités et stratégiques », c’est sous cette thématique que sera consacrée la session spéciale sur  ce métal rare et très prisé par les fabricants de smartphones et de voitures électriques.

Les réserves mondiales du cobalt se trouvent en RDC  avec plus de 60% de la production, qui émanent principalement du Lualaba et du Haut-Katanga, deux de quatre provinces issues du démembrement de l’ex-province du Katanga.

Le nouveau code minier d’application en RDC, met d’ailleurs  un accent particulier sur le cobalt considéré comme minerai stratégique, et dont le taux de redevance est à  10%.

Détenant deux tiers de la production mondiale du cobalt, la RDC est de loin, le premier producteur et exportateur mondial de ce métal qui entre, avec le lithium, dans la fabrication des batteries lithium-ion des voitures électriques et des Smartphones.

Organisée sur le thème central « L’exploitation minière en République Démocratique du Congo face aux impératifs de développement durable des zones productrices: apport, rôle et responsabilité de l’État, de l’industrie minière, de la société civile et des communautés locales dans une synergie transparente, à la lumière du Code Minier révisé »,
la conférence minière de la RDC repartie sur trois jours, soit  du 12 au 14 septembre 2018, aura le mérite de se solder sur les résultats très attendus, notamment autour de l’enjeu du cobalt.

Parmi les recommandations à sortir de la conférence minière à Kolwezi, il y a notamment la mise en place des politiques et stratégies pour le développement durable des zones productrices des mines, la prise en compte efficace  des notions de responsabilité sociétale des entreprises,  la formalisation  du programme de développement durable des zones productrices à travers la réalisation  des infrastructures sociales initiées par les entreprises au profit des communautés locales, ainsi que  l’exploitation de manière écologique des
ressources minières dans la perspective d’atténuer les impacts négatifs environnementaux et sociaux qui en découlent.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.