EUR / CDF
1 857,27
0.43%
(-7.95)
USD / CDF
1 653,92
0.43%
(-7.08)
CAD / CDF
1 231,51
0.43%
(-5.27)
CHF / CDF
1 655,69
0.39%
(-6.5)
GBP / CDF
2 082,85
0.41%
(-8.51)
ZAR / CDF
111,61
0.43%
(-0.48)
XAF / CDF
2,83
0.43%
(-0.01)
XOF / CDF
2,83
0.43%
(-0.01)

Déjà 63 morts, Béni vit une flambée des prix à cause d’Ebola !

20

Le virus d’Ebola progresse à une vitesse d’éclaire dans l’est de la RDC. Car le Jeudi 23 août 2018, le ministère de la Santé avait recensé 63 cas de décès causés par ce virus, spécialement dans la zone de santé de Mangina-Mabalako, localisé à une trentaine de kilomètres de Béni, dans la province du Nord-Kivu.

Dans cette contréeles activités sont présentes, mais en fin d’après-midi les rues sont plus calmes que d’habitude et ceci a comme conséquence la flambée des prix de certaines denrées alimentaires. Par exemple le manioc, dont une partie provient habituellement de Mangina, l’épicentre de l’épidémie, certains revendeurs ou mototaxis n’osent plus s’y hasarder.

La RDC, n’en est Sûrement pas à sa première épidémie d’Ebola Car le virus y sévit fréquemment depuis 1976. Cependant, le Nord-Kivu avait été épargné jusqu’à présent.

Dorénavant, la population de Béni, s’adapte pour faire face à cette nouvelle menace, les réflexes changent, Actuellement, les gens ne se saluent même plus ou uniquement du coude.

À chaque point d’entrée de la ville, le visiteur est accueilli par une prise de température et un point d’eau chloré pour se laver les mains. Partout au centre-ville, les mesures hygiènes sont installées non seulement par des ONG mais aussi  à l’initiative de certains commerçants. Des passagers s’y arrêtent parfois, d’autres préfèrent glisser un désinfectant dans leur poche.

 

Neuf mesures de riposte à l’épidémie d’Ebola !

Pour bouter l’épidémie d’Ebola en dehors de la RDC, le gouvernement congolais a arrêté 9 mesures de riposte ci-dessous :

  1. La surveillance épidémiologique
  2. La surveillance des points d’entrée et de sortie vers les autres provinces et vers les pays voisins.
  3. La prévention des infections dans les lieux publics comme les marchés, les parkings, les lieux de culte et les écoles surtout à Mangina,
  4. La vaccination,
  5. La prise en charge psychologique et sociale des victimes et leurs proches,
  6. La sensibilisation psychosociale,
  7. L’installation des centres de traitement Ebola à Mangina, Goma et Beni,
  8. La gratuité des soins dans toutes les zones de santé affectées et
  9. Le remplacement de tout le matériel de l’hôpital de Mangina.

Par ailleurs, la société civile de Beni a plaidé pour le report de la rentrée scolaire dans ce territoire de la province du Nord-Kivu. Car l’absence de mesures efficaces de lutte et de protection dans les milieux scolaires pourrait exposer plusieurs élèves à cette maladie.

 

Ebola est loin d’être maitriser à Beni !

Le contexte sécuritaire et les mouvements de la population à Beni sont des difficultés que rencontrent les équipes déployées pour faire face à l’épidémie Bien que les efforts soient  menés pour la riposte, cette maladie est loin d’être maitrisée, selon la représentante spéciale adjointe du secrétaire général de l’ONU en RDC, chargée des opérations humanitaires, Kim Bolduc. Propos tenu par cette dernière le vendredi 24 août 2018, après une mission de deux jours dans la région.

Cependant, Mme Kim Bolduc a encouragé d’énormes progrès en peu de temps  grâce à la collaboration de tous les partenaires et préconise la coupure de la chaîne  de transmission.

 

Virginie NDAWELE. Anzuw Business

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.