EUR / CDF
1 877,14
0.12%
(-2.23)
USD / CDF
1 666,00
0.06%
(+1)
CAD / CDF
1 278,59
0.24%
(+3.04)
CHF / CDF
1 693,93
0.12%
(+2.01)
GBP / CDF
2 088,58
0.23%
(-4.71)
ZAR / CDF
119,90
0.51%
(+0.62)
XAF / CDF
2,86
0.12%
(-0)
XOF / CDF
2,86
0.12%
(-0)

En 2060 la consommation des matières premières atteindra 167 milliards de tonnes contre 97 milliards aujourd’hui

17

D’ici 2060, la consommation mondiale des matières premières devrait se multiplier par deux, révèle  une étude réalisée par l’Organisation pour le développement et la coopération économiques(OCDE). La barre attendue à l’échelle mondiale est de 167 milliards de tonnes contre 97 milliards actuellement.

L’étude de l’OCDE intitulée «Perspectives mondiales des ressources matérielles à l’horizon 2060», est parvenue à la conclusion selon  laquelle,  la consommation  journalière par personne  des matières premières à l’échelle mondiale représenterait l’équivalent de 45 Kilogrammes.

D’après les recherches de l’étude,   cette augmentation de consommation des matières premières se justifierait notamment par la forte utilisation de minéraux, allusion faite aux matériaux de construction et aux métaux en particulier dans les économies en développement croissant.

L’organisation onusienne précise par ailleurs que,  le secteur du recyclage qui ne représente aujourd’hui qu’un dixième du poids du secteur minier dans le produit intérieur brut (PIB),  devrait gagner en compétitivité et se développer. En conséquence, il pèsera  beaucoup moins lourd que les activités d’extraction de matières premières.

Sur le plan environnemental, l’augmentation vertigineuse des besoins mondiaux entraînera avec elle, des conséquences notables. Le document de l’OCDE, souligne que  cette ascension devrait soutenir «l’expansion de l’économie mondiale et l’élévation des niveaux de vie», mais en revanche  l’extraction et l’usage des matières premières exerceront une «pression sans égale» sur l’environnement.

En somme, l’OCDE alerte  que d’ici 2060,  si aucune action concrète n’est prise pour relever ces défis, l’accroissement de l’extraction et du traitement de matières premières, tels que la biomasse, les combustibles fossiles, les métaux et les minerais non métalliques, viendra aggraver la pollution de l’air, de l’eau et des sols, et concourir notablement au changement climatique.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.