EUR / CDF
1 846,53
0.78%
(-14.36)
USD / CDF
1 631,00
0.79%
(-12.83)
CAD / CDF
1 214,41
0.67%
(-8.08)
CHF / CDF
1 643,75
0.73%
(-12.05)
GBP / CDF
2 153,79
0.87%
(-18.78)
ZAR / CDF
113,71
0.3%
(+0.35)
XAF / CDF
2,82
0.78%
(-0.02)
XOF / CDF
2,82
0.78%
(-0.02)

Kamina : la panne à la centrale hydro-électrique de Kilubi handicape les activités économiques

209

La ville de Kamina chef-lieu de la province du Haut-Lomami, est privée d’électricité depuis maintenant près d’une semaine.  D’après  la Société Nationale d’Electricité  (SNEL),  ce manque de fourniture en énergie électrique, est consécutive à une géante panne survenue à la centrale hydro-électrique de Kilubi.

Pendant ce temps, faute de courant, plusieurs activités tournent au ralenti. Dans la foulée, les opérateurs économiques affirment éprouver de difficultés ce dernier temps. Cette situation impactent négativement sur les vendeurs de vivres frais, qui ne savent plus
comment  écouler de la viande et du poisson.

Pour ne pas connaitre de perte, les bouchers abattent de moins en moins de bêtes. Ce qui entraine une rareté de la viande de bœuf sur le marché, dont le prix du kilo se négocie depuis peu à 12000 CDF voire 13000 CDF au lieu de son prix habituel de 9000 CDF.

En cette période de défense des mémoires et TFC (travaux de fin de cycle), les  étudiants finalistes  du premier et deuxième degré, de l’Université et  des établissements d’enseignements supérieurs de Kamina,  ont eux aussi été affectés. Pour imprimer leurs travaux, ils sont obligés de payer à l’impression plus que d’habitude. Ici Le recours à l’énergie alternative occasionne la majoration de prix.

Les responsables de la SNEL indiquent que, sur les 16 bielles que compte la centrale hydroélectrique de Kilubi, 11 sont abimées. Elle n’est plus, par conséquent, à mesure de desservir toute la ville. Pour l’heure, il  n y a que la base militaire de Kamina et l’hôpital
général de référence, qui bénéficient du courant.

Les commerçants soucieux de la bonne marche de leurs affaires, lancent le cri d’alarme, en vue d’une solution à cette coupure du courant dans la ville de Kamina. Si rien n’est fait, la situation ne fera que se dégrader davantage.

Construite du temps colonial pour desservir uniquement la base militaire de Kamina, la centrale hydro-électrique de Kilubi, vielle de 60 ans, n’a jamais connu de remplacement de turbines et autres matériels, devenus vétustes.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.