EUR / CDF
1 855,23
0.79%
(-14.64)
USD / CDF
1 651,54
0.94%
(-15.46)
CAD / CDF
1 263,47
0.86%
(-10.88)
CHF / CDF
1 683,25
0.31%
(-5.28)
GBP / CDF
2 069,95
0.49%
(-10.15)
ZAR / CDF
118,82
0.81%
(-0.96)
XAF / CDF
2,83
0.79%
(-0.02)
XOF / CDF
2,83
0.79%
(-0.02)

Kibali Gold filiale du groupe Barrick fait sienne la responsabilité sociétale d’entreprise

28

S’il y a des opérateurs miniers qui viennent en RDC rien que pour exploiter à leur compte, ce n’est pas le cas de Kibali Gold du groupe Barrick. En effet, cette société implantée en province du Bas-Uele au Nord-Est du pays, s’est largement investie dans les actions d’intérêt communautaire. A la 15e édition de DRC Mining Week organisée à Lubumbashi du 19 au 21 juin 2019, le Directeur Général de la filiale Cyrile Mutombo, est revenu largement sur la mise en application de la responsabilité sociétale au sein de cette entreprise aurifère.

Le projet Kibali repose sur le partenariat explique Cyrile Mutombo. « Le partenariat est au centre de tout et à plusieurs échelons.   D’abord avec l’état congolais  pourvoyeur de permis d’exploitation, ensuite avec les travailleurs moteurs de production, et aussi les communautés riveraines. En plus, les partenaires locaux et les sous-traitants.» souligne-t-il.

Pour le Directeur Général de Kibali estime que la région du Nord-Est de la RDC regorge un potentiel important. Mais, il n’exclut pas que des nouveaux projets soient développés. « Nous faisons le projet d’exploration à Garu et à Mambasa. En dépit des difficultés d’accès, le travail a débuté depuis deux ans et se poursuit. La phase d’aménagement de la route est en cours et la piste d’atterrissage aussi. Pour l’instant la tâche incombe à nos géologues de faire le travail de recherches et voir où ça nous menera. Le projet Kibali a l’ambition de grandir en redéfinissant la zone nord Est en région économique et attractive comme le Katanga.» a dit Cyrile Mutombo.

La filiale du groupe Barrick en RDC c’est un cas concret de la responsabilité sociétale d’entreprise.  « Notre apport en terme d’emploi est significatif, 5000  salariés aujourd’hui et à l’époque hippique du projet Kibali nous étions à 11000 avec toutes les constructions qu’il y avait. Nous avons réalisé trois centrales hydroélectriques faisant de Kibali un projet autosuffisant en termes de gestion d’énergie que nous  générons pour nous et pour les communautés riveraines. Nous avons d’autres réalisations telles que le soutien à l’enseignement avec la construction d’une quarantaine d’écoles et quelques ISP/ISDR.  En santé une vingtaine des centres construits et près d’une dizaine des cliniques. Les projets d’adduction d’eau ont atteints  plus de 300 bornes fontaines. Nous avons développé des projets agropastoraux. Grâce à Kibali  environ 300 km du réseau routier ont été réhabilités.» En lien avec le code minier dont certaines dispositions semblent préjudicier le groupe de 7 géants miniers  dont Kibali du groupe Barrick, Cyrile Mutombo encourage la poursuite du dialogue. « Kibali soutient le dialogue permanent, qui se veut être  le vecteur de la résolution des différendset ainsi assainir le climat des affaires en RDC.» a-t-il recommandé.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.