EUR / CDF
1 855,23
0.79%
(-14.64)
USD / CDF
1 651,54
0.94%
(-15.46)
CAD / CDF
1 263,47
0.86%
(-10.88)
CHF / CDF
1 683,25
0.31%
(-5.28)
GBP / CDF
2 069,95
0.49%
(-10.15)
ZAR / CDF
118,82
0.81%
(-0.96)
XAF / CDF
2,83
0.79%
(-0.02)
XOF / CDF
2,83
0.79%
(-0.02)

Kinshasa : le projet de construction de deux lignes de transport par câble aérien nécessite près de 65 millions USD

152

65 millions de dollars américains, c’est le montant que nécessite la matérialisation du projet de construction de deux lignes téléphériques dans la capitale congolaise. C’est en tout cas ce qu’a révélé Thomas Luhaka ministre des Infrastructures, travaux publics et reconstruction (ITPR),  au cours d’un point de presse  ce lundi 26 novembre 2018.

Ce projet de transport par câble aérien, vise la diversification des moyens de déplacement  en réponse au  problème de mobilité de la population à travers la ville province de Kinshasa. La réalisation consiste, dans un premier temps, à implanter des lignes téléphériques
sur les voies choisies par le ministère des ITPR qui met à profit l’Agence congolaise des Grands travaux (ACGT). Il sera donc  érigé des
pylônes sur lesquels seront posés les câbles devant supporter la charge des télécabines.

D’après Thomas Luhaka, le recours  au transport par câble aérien se veut un moyen efficace et susceptible de  soulager la saturation des réseaux de transports terrestres. Il a précisé  que ces télécabines sont capables de transporter dix (10) à vingt-cinq (25) personnes.

Pour la phase expérimentale, le projet de construction des lignes téléphériques, va démarrer avec  le tronçon Gare de Kintambo-Gare centrale pour la première ligne et Rondpoint Matete- aéroport de N’Djili pour la deuxième ligne.

L’initiative de la construction des lignes téléphériques s’inscrit dans le cadre du projet de création des voies de communication rapides sur lesquelles les autres modes de transports terrestres n’utilisent pas, à l’exemple des motos, des voitures, des vélos et des trains.

En Afrique, le recours au téléphérique comme moyen de transport se développe à petits pas. Si le projet se matérialise, la RDC va de ce fait emboiter l’exemple  du  Nigeria ou encore et de l’Afrique du Sud.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.