EUR / CDF
1 851,20
0.06%
(+1.1)
USD / CDF
1 630,44
0.09%
(+1.54)
CAD / CDF
1 223,94
0.37%
(-4.55)
CHF / CDF
1 632,74
0.19%
(+3.12)
GBP / CDF
2 145,58
0.8%
(-17.08)
ZAR / CDF
113,03
0.02%
(+0.03)
XAF / CDF
2,82
0.06%
(0)
XOF / CDF
2,82
0.06%
(0)

Les produits alimentaires insalubres coûtent 110 milliards USD par an aux pays à faible et moyen revenu !

24

La Banque mondiale dans son nouveau rapport baptisé « The Safe Food Imperative : Accelerating Progress in Low-and Middle-Income Countries » a indiqué que les produits alimentaires insalubres coûtent environ 110 milliards $ par an aux pays à faible et moyen revenu.

Cette somme représente la perte de la productivité relative aux maladies alimentaires (95,2 milliards $) et de l’enveloppe financière déboursée dans leur traitement (15 milliards $).
D’après la Banque mondiale, ce fléau est lié, entre autres, à l’accroissement démographique ainsi qu’aux changements des habitudes de consommation associés qui exposent de nombreuses populations aux risques alimentaires.

Selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). les denrées alimentaires dangereuses pour la santé ont complètement causé 600 millions de cas de maladies et entraîné 420 000 morts en 2010.

En effet, les pays d’Asie du Sud, du Sud-Est et de l’Afrique subsaharienne, qui fournissent 41% de la population globale, sont les zones les plus touchées. Celles-ci comptent pour 53% des cas de maladies alimentaires signalés et pour 75% des décès totaux associés. Dans ces régions, les enfants de moins de 5 ans sont les plus frappés et représentent 40% des cas de maladies et 30% des décès.

L’institution de Bretton Woods, a révélé qu’une majeure partie de ce coût pourrait être évitée en adoptant des mesures préventives qui améliorent la gestion des produits alimentaires, du champ jusqu’à la fourchette.

Par ailleurs, a estimé l’organisation, les gouvernements pourraient investir davantage dans l’innocuité des aliments afin d’augmenter la compétitivité de leurs producteurs, de l’industrie alimentaire et développer le capital humain.

La Banque mondiale a souligné que « Une meilleure gestion de la salubrité des aliments pourrait contribuer significativement à la réalisation de plusieurs Objectifs de Développement Durable, notamment ceux ayant trait à la pauvreté, la faim, et au bien-être».

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.