EUR / CDF
1 848,26
0.05%
(+0.88)
USD / CDF
1 630,00
0.12%
(-2)
CAD / CDF
1 236,32
0.53%
(+6.61)
CHF / CDF
1 629,58
0.17%
(+2.73)
GBP / CDF
2 123,37
0.14%
(+3.03)
ZAR / CDF
115,93
0.46%
(+0.54)
XAF / CDF
2,82
0.05%
(0)
XOF / CDF
2,82
0.05%
(0)

Lubumbashi: baisse observée sur le prix de la farine de maïs

97

A Lubumbashi chef-lieu de la province du Haut-Katanga, le prix de la farine de maïs affiche une tendance à l’amoindrissement. Après avoir galopé jusqu’à 28.000 francs congolais, le sac de 25 kilogrammes se négocie pour l’heure à 21.000 voire 20.000 CDF. Dans la foulée, certains autres produits de première nécessité dont les poissons thomson et l’huile de palme ont enregistré la baisse de leur valeur marchande.

Selon une source contactée par Anzuw Business, cette baisse, est consécutive à la mesure annoncée par le gouvernement du Haut-Katanga, d’exonérer durant trois mois, l’importation de la farine et graine de maïs à la frontière de Kasumbalesa. Cette suspension des taxes pour les importateurs prend cours le Ier décembre, et ce, jusqu’au Ier mars 2019.

L’exonération à l’importation est censée diminuer le prix sur le marché. Cette diminution est très saluée par la population, mais le vœu des consommateurs est de voir le coût redevenir à l’initial à moins de 10 dollars américains.

A l’annonce de la nouvelle sur l’exonération, le ministre de l’économie du Haut-Katanga, Roger Asamba, avait exhorté les opérateurs économiques qui bloquent encore leurs cargaisons de farine, à libérer leurs stocks.

Cette démarche visant à mettre fin à cette flambée de la farine de maïs constatée ce dernier temps à Lubumbashi porte déjà les fruits à la grande satisfaction des acheteurs.

Malgré ses 80 millions d’hectares de terres arables et 40 millions d’hectares des terres irrigables, en plus de vastes étendues de pâturages, la RDC importe toujours la farine de maïs auprès de certains pays limitrophes. De l’avis d’un agronome, il est possible de résorber cette problématique de la dépendance en cette denrée de base très prisée principalement dans les provinces de l’ex-Katanga et Kasaï, en mettant sur pied une politique agricole soutenue.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.