EUR / CDF
1 848,26
0.05%
(+0.88)
USD / CDF
1 630,00
0.12%
(-2)
CAD / CDF
1 236,32
0.53%
(+6.61)
CHF / CDF
1 629,58
0.17%
(+2.73)
GBP / CDF
2 123,37
0.14%
(+3.03)
ZAR / CDF
115,93
0.46%
(+0.54)
XAF / CDF
2,82
0.05%
(0)
XOF / CDF
2,82
0.05%
(0)

Lubumbashi : la FEC attribue la hausse de la farine de maïs à la sous production agricole

24

Dans la capitale cuprifère chef-lieu de la province du Haut-Katanga, le sac de la farine de maïs, est en hausse. Le prix a augmenté jusqu’à 30.000 voire 31.000 francs congolais. La Fédération des entreprises du Congo FEC/Lubumbashi attribue cette flambée à la sous-production locale.

D’après Mukalay Nsenga président urbain de la FEC/Lubumbashi, cette situation est consécutive au manque de la production locale. Et d’ajouter que, pendant cette période, les pays fournisseurs à l’instar de la Zambie, n’exportent pas une grande quantité de leur farine.

Cet opérateur économique affirme qu’il est possible de produire localement une quantité susceptible de nourrir les Lushois. Seulement, il déplore le fait que, les producteurs locaux ne bénéficient pas de l’accompagnement nécessaire en vue d’une production agricole industrialisée.

Cette hausse s’observe sur le marché, pendant la période de trois mois que le gouvernement provincial a décidé d’exonérer l’importation de la farine et graine de maïs à la frontière de Kasumbalesa. Cette suspension de perception des taxes dont les effets attendus sur la diminution de prix, contraste bien avec la réalité sur terrain.

D’aucuns s’interrogent sur la politique mise en place pour faire face à la dépendance en cette denrée de première nécessité. La province du Haut-Katanga dispose pourtant d’un potentiel énorme identique à celui de la Zambie pour développer la culture du maïs jusqu’à sa transformation en farine.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.