EUR / CDF
1 841,84
0.19%
(-3.57)
USD / CDF
1 650,00
0.3%
(-5)
CAD / CDF
1 232,47
0.04%
(-0.49)
CHF / CDF
1 635,66
0.07%
(-1.07)
GBP / CDF
2 084,72
1.04%
(-21.75)
ZAR / CDF
114,87
0.42%
(+0.48)
XAF / CDF
2,81
0.19%
(-0.01)
XOF / CDF
2,81
0.19%
(-0.01)

Lutte contre le changement climatique: la Banque Mondiale mobilise 200 milliards USD pour son plan 2021-2025

20

Pour aider les pays en développement à faire face au changement climatique qui se pose avec acuité, la Banque Mondiale a annoncé ce Lundi 3 décembre 2018, la mobilisation d’environ 200 milliards de dollars de financements pour son plan 2021 à 2025. Ce nouvel investissement représente le double comparativement à la période précédente. Ce fonds sera exclusivement affecté à l’adaptation aux effets des dérèglements climatiques.

Par cette annonce faite juste après le début de la 24e Conférence des Nations unies (ONU) sur le climat(COP24), à Katowice en Pologne, la Banque Mondiale envoie ainsi un signal fort à la communauté internationale, pour qu’elle fasse de même.

Le responsable du dossier climat de la Banque mondiale, John Roome, a expliqué à l’Agence France-Presse (AFP), que sur l’enveloppe globale de 200 milliards de dollars américains, 100 milliards vont provenir des financements directs de l’institution. Et de préciser que, l’autre moitié est répartie entre environ un tiers de fonds directs de deux agences dépendant de la Banque et deux tiers de fonds privés mobilisés par leur intermédiaire.

Appelant à la réduction des gaz à effet de serre et à la mise en place des mesures d’adaptation, John Roome prévient que, faute d’anticipation, cette situation aura des conséquences néfastes: « Il y aura 100 millions de personnes supplémentaires vivant dans la pauvreté d’ici à 2030. Et le nombre des migrants climatiques, pourrait se multiplier, pour atteindre 143 millions d’ici à 2050 dans trois régions seulement Afrique, Asie du Sud et Amérique latine.»

La Banque Mondiale qui tire la sonnette d’alarme sur la nécessité de limiter le réchauffement à + 2 °C, fait savoir que les besoins d’adaptation seront très importants dans des pays comme le Tchad, le Mozambique et le Bangladesh.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.