EUR / CDF
1 840,23
0.24%
(-4.49)
USD / CDF
1 633,00
-0%
(0)
CAD / CDF
1 230,57
0.41%
(+5.07)
CHF / CDF
1 622,69
0.02%
(-0.25)
GBP / CDF
2 093,66
0.25%
(+5.22)
ZAR / CDF
115,68
0.44%
(+0.51)
XAF / CDF
2,81
0.24%
(-0.01)
XOF / CDF
2,81
0.24%
(-0.01)

RDC : Ebola ralentit la rentrée scolaire à Mangina

19

Au Nord Kivu, plus précisément à Mangina, village le plus touché par l’épidémie d’Ebola, les parents n’ont pas envoyé leurs enfants l’école à la rentrée des classes par peur du virus Ebola dans cette partie est de la République démocratique du Congo.

Un instituteur en poste à l’école primaire Ngadi signale que les enseignants ont été sensibilisés. L’Unicef  les a formés pour protéger les enfants et prendre des mesures face à un enfant malade.

En fait, le Fonds des Nations unies pour l’enfance a aussi encouragé les enseignants à installer dans les écoles des bonbonnes d’eau chlorée pour le lavage des mains.

Suivant  le dernier bilan du ministère de la santé publié ce lundi 3 septembre, jour de rentrée scolaire, déjà 81 décès ont été  enregistrés, dont 62 cas à Mangina.

La baisse des décès et la hausse des guérisons depuis quelques jours ne mettent pas les habitants en confiance et surtout pas les parents. Malgré la sensibilisation sur les dispositions prises et l’annonce sur la rentrée scolaire à travers la radio, l’église … la peur que les enfants soient contaminés à l’école

Pour l’instant, les enfants sont livrés à eux-mêmes dans Mangina, jouent en groupe autour d’une balançoire, errent autour de l’école…

Par ailleurs, certains parents exigent que les enfants reçoivent d’abord le vaccin préventif anti-Ebola déjà administré à 5.773 personnes.

Selon le coordonnateur de l’Unicef, Jérôme Kouachi : “Ebola est un élément supplémentaire qui ralentit la rentrée scolaire”. Cette fièvre hémorragique vient exaspérer des millions de parents congolais sur le problème qui se pose chaque année à cause non seulement de leur manque de moyens financiers mais aussi et surtout à cause de la paralysie des activités. Pour le cas d’espèce dans le village Mangina où la majorité des parents sont agriculteurs.

L’Unicef a annoncé en début 2016 qu’en RDC près de sept millions d’enfants ne sont pas scolarisés, alors que  la moitié de la population a moins de 18 ans.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.