EUR / CDF
2 429,40
1.11%
(+26.95)
USD / CDF
1 998,00
1.14%
(+22.83)
CAD / CDF
1 648,67
1.28%
(+21.09)
CHF / CDF
2 218,94
1.23%
(+27.29)
GBP / CDF
2 819,59
2.11%
(+59.38)
ZAR / CDF
141,94
1.05%
(+1.49)
XAF / CDF
3,70
1.11%
(+0.04)
XOF / CDF
3,70
1.11%
(+0.04)

RDC : Kibali Goldmines un cas concret de la responsabilité sociétale d’entreprise

258

De plusieurs entreprises minières installées en RDC, Kibali Goldmines parait être un modèle à suivre. Selon le directeur général de Kibali Goldmines dans son intervention à la conférence minière de Kolwezi, M. Cyrille MUTOMBO  a noté qu’à ces jours, avec la finition de sa construction, Kibali est dorénavant, la mine la plus automatisée d’Afrique ou l’une des mines la plus automatisée du monde. Cette société emploie des procédés très avancés  avec une automatisation et une mine souterraine allant jusqu’à 700 mètres de profondeur alors qu’auparavant la mine était à ciel ouvert.

Défis relevés par Randgold dans les mines de Kibali 

Le plus grand défis c’était l’infrastructure car pour arriver à la frontière avec l’Ouganda il fallait trois mois à cause du délabrement de la route qui avait enclavée la mine, la population environnante ne s’approvisionnait pas  en eau potable, l’activité principale de la communauté tournait autour de l’artisanat minier dans ce coin de la république… De toutes ces difficultés et bien tant d’autres situations rencontrées sur terrain, la société a pu relever les défis en apportant des solutions à chaque problème.

Piliers importants de la RSE chez Kibali Goldmines

En ce qui concerne la responsabilité sociétale des entreprises, Kibali Goldmines ne se limite pas seulement aux facteurs sociaux et environnementaux mais il va au-delà pour le bien être de la communauté qui l’entoure et toutes les parties prenantes. A cet effet, la société créée un environnement propice de travail ; développe son personnel ; maximise sa performance dans la sécurité de travail et l’environnement ; maitrise les questions sociales et communautaires pour ensuite établir les partenariats et fournisseurs locaux ; paye les impôts et redevances pour relancer l’économie régionale et dialogue avec le gouvernement…

De tous ces piliers, l’exemple frappant est que Kibali Goldmines a actuellement plus de 5500 travailleurs dont 92% sont des nationaux et 8% seulement des expatriés. Les directions générales de Kibali sont  constituées des congolais à l’échelle de  99% … et les mines sont gérées en outre par les locaux.

Par ailleurs par rapport à l’environnement, Kibali travaille avec le parc de la Garamba à 120KM de la mine, la société lutte contre le braconnage en fournissant les infrastructures nécessaires aux gardiens du parc …

Sommes toutes, Kibali s’est investi dans l’éducation (construction de plusieurs établissements scolaires et instituts supérieurs…), la santé, activités pastorales, construction d’une cité de capacité d’accueil de près de 6000 ménages pour les communautés environnantes… la liste n’est pas exhaustive par rapport aux réalisations de cette société d’exploitation d’or.

Pour conclure, le DG de Kibali M. Cyrille MUTOMBO a souligné que la responsabilité sociétale se trouve aussi dans le dialogue avec le gouvernement et chacun doit faire son travail puisque le développement viendra lorsque tout le monde travaille main dans la main et c’est de cette façon que le changement social des communautés sera une réalité vécue. Sinon « les mêmes causes produiront toujours les mêmes effets » nonobstant le changement des textes.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.