EUR / CDF
1 836,54
0.48%
(-8.8)
USD / CDF
1 632,50
-0%
(0)
CAD / CDF
1 219,47
0.48%
(-5.88)
CHF / CDF
1 611,74
0.43%
(-6.98)
GBP / CDF
2 125,26
0.2%
(-4.23)
ZAR / CDF
116,07
0.71%
(-0.82)
XAF / CDF
2,80
0.48%
(-0.01)
XOF / CDF
2,80
0.48%
(-0.01)

RDC: la Gécamines augmente sa participation à 49% dans Boss Mining contre 51 % pour ENRC

133

La Générale des carrières et des mines (Gécamines) vient de renégocier les bases de son partenariat avec ENRC Africa Holdings Limited (« ENRC »), dans le cadre de leur société commune Boss Mining SAS. Une opération arrêtant les fondations d’une nouvelle collaboration a été conclue le 7 décembre dernier.

Dans ce nouveau deal, la participation de la Gécamines augmente passant de 30% à 49%, alors que celle de ENRC chute de 70% à 51%.

D’autres points clefs de cette redéfinition du partenariat sont notamment: Le rétablissement de la situation des fonds propres négatifs de BOSS MINING SAS
conformément à la législation en vigueur ; L’annulation de l’endettement financier de BOSS MINING SAS à l’égard du groupe ENRC, via la conversion en capital de l’encours des prêts intragroupes consentis par le groupe ENRC à BOSS MINING SAS, pour un montant de plus d’un 1,5 milliard USD ; L’établissement d’un plan de restructuration des activités de BOSS MINING SAS en vue d’améliorer sa viabilité économique sur le long terme ; La restructuration de la politique de BOSS MINING SAS en matière de sous-traitance ; Une revalorisation pour l’avenir des gisements et minerais apportés par GÉCAMINES à BOSS MINING SAS, par l’augmentation du montant du pas de porte dû par ENRC à GÉCAMINES, porté de 35 USD par tonne de cuivre à 165 USD par tonne de cuivre et d’équivalent cuivre, identifiée, selon les normes JORC, au-delà d’un seuil convenu ; Les désistements respectifs des parties dans le cadre de la procédure arbitrale initiée par GÉCAMINES à l’encontre d’ENRC et de BOSS MINING SAS devant la Chambre de Commerce Internationale, l’extinction des réclamations de GÉCAMINES quant à la situation des fonds propres négatifs de BOSS MINING SAS, et le paiement par ENRC à GÉCAMINES d’une indemnité transactionnelle d’un montant total de 30 millions USD ; Et l’établissement d’un plan d’affaires détaillé permettant un suivi rapproché des retombées attendues par les différentes parties prenantes, à titre notamment de dividendes à distribuer aux actionnaires, et de résultats bénéficiaires devant engendrer le paiement d’impôts à l’État.

Au cours de sa récente sortie médiatique, Albert Yuma président du conseil d’administration de la Gécamines a fustigé le manque à gagner d’environ 4,9 milliards accumulé entre 2005 et 201, en la faveur du système mis en place par les sociétés multinationales du secteur, en minorant les résultats des sociétés de projet en RDC.

Dans la perspective de redevenir un véritable acteur minier sur le plan national et international, la Gécamines est engagée dans un processus de révision de ses partenariats qu’elle a conclu avec des sociétés minières privées. Cette démarche tend à faire profiter au peuple congolais des ressources naturelles. Que regorge le pays.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.